podium LinkedIn, Viadeo, Xing

Pourquoi utiliser les réseaux sociaux professionnels ?

Tous les réseaux sociaux, à commencer par Facebook et Twitter, sont utilisables à des fins professionnelles, quel que soit son domaine métier : commerce de proximité, b2b, artisans, constructeurs automobiles, grande distribution, etc. Mais quand on parle des « réseaux sociaux professionnels », il s’agit plus particulièrement des réseaux sociaux conçus pour cultiver son eco-business, dont les majeurs sont LinkedIn l’américain, Viadeo le français et Xing l’allemand. Leur nationalité situe leur origine mais leur envergure est mondiale.

Ces réseaux sociaux professionnels LinkedIn, Viadeo et Xing sont surtout utilisés par les métiers du « b2b ». Les professionnels que sont les artisans, commerces de proximité, les marques et la grande distribution utilisent surtout Facebook et Google+ pour développer leurs ventes et leur e-réputation vers des consommateurs (ce qui ne les empêchent pas d’être sur LinkedIn et Viadeo pour les raisons exposées ci-après).

Google+ (ou G+) est un cas particulier car il faut le considérer comme une « boite à outils sociaux », la fonction réseau social étant un des outils de cette boîte. G+ a donc la particularité d’être utilisé, et utilisable, par tous et pour ses différents « cercles » : perso et business, b2c ou b2b voire c2c (les cercles sont une fonctionnalité majeure de G+). Mais cette richesse fonctionnelle s’avère aussi être un handicap du fait de sa complexité. Certaine rumeur (action indirecte de son concurrent ?) voudrait nous faire douter de son avenir [1].

Pour avoir un tableau de bord précis sur les chiffres et tendances des réseaux sociaux, je vous recommande l’article de mon confrère Frédéric Cavazza : Statistiques sur les médias sociaux pour T3 2013.

Différences entre LinkedIn, Viadeo et Xing

N°1 LinkedIn (www.linkedin.com) :
du fait que ce réseau social ait été disponible qu’en anglais pendant quelques années, il était réservé – en France – à un public bilingue. Mais depuis que la version française est disponible (25 nov. 2008) son public s’est démocratisé      (à ce jour 300 millions d’abonnés monde, dont 7 millions en France [2])

N°2 Viadeo (www.viadeo.com) :
le réseau social professionnel français qui vient d’annoncer son entrée en bourse [3] (à ce jour 60 millions d’abonnés monde, dont 8 en France [2])

N°3 Xing (www.xing.com) :
le réseau social Allemand, à privilégier si votre territoire business est germanique ou si vous travaillez pour des marques allemandes.

Pourquoi utiliser les réseaux sociaux professionnels ?

Développement business

Identifier ses contacts cibles et construire son réseau (clients, prospects, partenaires, prescripteurs, confrères, voire concurrents), donner de la visibilité à son offre et/ou à son expertise par ses publications et commentaires (notamment dans les groupes). Faire connaître son offre – produits et/ou services – en créant et en animant les actualités de sa page entreprise. Surtout ne pas entreprendre une démarche commerciale frontale avec ses contacts (ce sujet mérite à lui seul un billet…)

Les consultants et autres professions intellectuelles (avocats, comptables indépendants, formateurs, prestataires de services pour les entreprises) constituent une part importante des utilisateurs pro-actifs sur LinkedIn et Viadeo.

Recrutement

Cette utilité majeure des réseaux sociaux concerne 4 acteurs :

  1. les demandeurs d’emploi
  2. les cabinets de recrutement
  3. les services RH des entreprises
    (pour ceux qui recrutent sans passer par un cabinet)
  4. les salariés en poste qui peuvent être chassés

Là aussi, les réseaux sociaux professionnels sont des acteurs majeurs du marché de l’emploi, avant tout pour les entrepreneurs, cadres, techniciens et assistantes de direction.

Ne pas être sur les réseaux sociaux professionnels LinkedIn et/ou Viadeo, quand on cherche un emploi, est une faute majeure !

Pour l’anecdote – qui ne l’est pas tant que ça – il y a quelques mois j’ai formé des demandeurs d’emploi auxquels leurs conseillers du pôle emploi recommandaient de ne pas utiliser LinkedIn et Viadeo ! Curieux de savoir pourquoi, j’ai simplement regardé avec eux si leurs conseillers respectifs étaient sur LinkedIn ou Viadeo… ils brillaient par leur absence ! J’en ai conclu que leurs recommandations étaient probablement motivées par 2 raisons :

  1. ils ne connaissaient pas ces outils et ne pouvaient donc pas en parler => position défensive ;
  2. (hypothèse) le pôle emploi voudrait protéger la valeur ajoutée de sa base offres d’emplois. Mais cette hypothèse n’est plus la bonne, car j’ai entendu dans une récente émission radio que le pôle emploi développait des partenariats avec les autres plateformes emplois (il n’est jamais trop tard pour bien faire…). Comme quoi tout le monde, toutes les organisations sont en train de basculer dans l’agora de la socialisation 2.0

Veille

Partage d’informations, débats au sein de communautés professionnelles (les groupes de discussions). Cette fonction est essentielle pour s’enrichir du partage de compétences et – surtout – construire sa e-réputation. Et ce qui est terrible, c’est qu’une majorité d’utilisateurs n’ont pas compris que c’est un levier essentiel pour développer son business. Ce point de vue est bien développé dans le livre Le miroir brisé des réseaux sociaux (page 21), où leurs auteurs nous expliquent la subtilité de la déclinaison « Pareto 2.0 » des réseaux sociaux, 1-9-90 :

  • 1% des utilisateurs sont des créateurs de contenus
    (de fait ils sont une majorité de blogueurs)
  • 9% sont des contributeurs participatifs
  • 90% sont de simples lecteurs, voire sont passifs (des touristes)

Vous l’avez compris, pour être leader d’opinion sur les réseaux sociaux professionnels, il faut être dans les 1% : c’est la seule façon d’être visible ou de donner de la visibilité à son entreprise, à son expertise. C’est d’ailleurs un métier en fort développement : community manager.

La puissance des signaux faibles
(non non, ce n’est pas un contre-sens)

Capter les signaux faibles consiste à dépasser un premier niveau d’informations ou de réactions (le niveau élémentaire, celui que tout le monde voit). Les signaux faibles sont les informations de second rang qui peuvent avoir une subtile influence sur vos affaires, ces informations qui vous permettront d’avoir une connaissance plus affûtée et qui peuvent s’avérer être un avantage concurrentiel déterminant. Les réseaux sociaux professionnels sont une mine de signaux faibles.

Permettez mois d’illustrer mon explication avec cette analogie :

Un chasseur repère un buffle - le signal fort – qu’il ne peut pas chasser seul. Mais s’il fait attention aux traces sur le sol – le signal faible – il pourra détecter l’antilope qui lui permettra de nourrir sa famille.

Soyez fourmis : laissez des traces !

Ce que vous faites sur les réseaux sociaux en général, revient à laisser des traces telles les fourmis, et ce sont ses traces qui vont être analysées par les moteurs de recherche, à commencer par Google. Autrement dit, vous alimentez ce qu’on appelle le big data. L’intérêt pour votre activité professionnelle, est que ces traces vont contribuer à bonifier votre classement (PageRank) et faire que sur certains mots clés (i.e. : ceux qui correspondent à votre domaine d’activité, vos produits, vos services, votre expertise) votre référencement naturel soit le meilleur possible, l’objectif étant d’être en première page.

Si vous ne l’avez pas déjà fait, faites une recherche sur Google avec 2 ou 3 mots clefs correspondants à votre domaine métier et dites moi qui est le plus visible en référencement naturel : vous ou vos concurrents ?!

Inter opérabilité des Réseaux sociaux
avec des applications tierces

la presse et les Réseaux Sociaux professionnels

Une majorité de la presse : professionnelle, économique, quotidienne et hebdomadaire vous propose de partager les articles avec vos communautés via les 4 boutons clés : Facebook, G+, LinkedIn et Twitter. Vous constaterez que le bouton Viadeo est discret, c’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles je privilégie LinkedIn à Viadeo (PI, j’écrirai prochainement un billet-comparatif LinkedIn –Viadeo)

Cette fonction est particulièrement utile pour alimenter la veille des membres de vos réseaux. Mais l’outil magique c’est Scoop.it, solution de curation ou « socialisation de sa veille ». Pour en savoir plus à ce sujet, lire un de mes billets les plus lus  Scoop.it : LE réseau social de contenus professionnels… alternative à Twitter.

Rares sont les sites de presse en ligne qui utilisent un bouton Viadeo et pas LinkedIn. Comme il nous faut un cas appliqué (cas social ?) le voici : FRENCHWEB.FR ... le magazine des professionnels du digital...

les blogs et les Réseaux Sociaux professionnels

Comme pour la presse, et à l’image de ce blog, les blogs professionnels vous permettent de partager leurs articles avec les 5 boutons magiques :
Google+, Scoop.it, LinkedIn, Facebook, Twitter

les 5 boutons magiques

Pour bien comprendre  l’intérêt et l’enjeu de cette interopérabilité, lire l’article   la triplette gagnante : blog, réseaux sociaux et campagnes emailings.

Outlook et les Réseaux Sociaux professionnels

Outlook 2010 a été la 1ère version Outlook à inter-opérer avec Facebook et LinkedIn, mais Outlook 2013 le fait encore mieux (cf. paramétrage via l’onglet fichier, Paramètres du compte et Comptes de réseaux sociaux [4]). L’intérêt de cette fonction est tout simplement qu’à partir d’une fiche contact  (sous réserve d’avoir renseigné le champ email de votre interlocuteur), vous avez directement accès à toutes les informations publiées par vos contacts sur Facebook et LinkedIn. Et je peux vous affirmer que c’est particulièrement instructif pour construire une relation de qualité avec ses interlocuteurs : clients, prospects, confrères, relations personnelles, leaders d’opinion, voire concurrents !

Les outils de gestion de la relation clients (i.e. : CRM), comme INES, sont devenus des Social CRM pour vous renseigner sur les activités de vos interlocuteurs dans leurs réseaux Facebook, LinkedIn, Viadeo et autre Twitter. Ces Social CRM vous permettent d’avoir une très bonne connaissance, en temps réel, de vos interlocuteurs et, là encore, pour exploiter les signaux faibles. Bref, voilà un moyen d’avoir un avantage concurrentiel qui n’est pas réservé aux grosses entreprises.

Corporama

Autre cas appliqué : Corporama qui est une base de données géniale d’entreprises qui donne accès à toute la puissance des réseaux sociaux professionnels pour identifier rapidement un interlocuteur et accéder à ses coordonnées, voire suivre ses activités sociales.

N’oublions pas pour autant les autres réseaux sociaux à usages professionnels

LinkedIn, Viadeo et Xing sont les réseaux sociaux professionnels de référence, mais il ne faut pas perdre de vue qu’il y d’autres outils sociaux à usages professionnels, notamment :

  • Facebook : y avoir une page entreprise est utile, même dans le b2b
  • Google map, qui tend à remplacer les pages jaunes
  • Google+ : la boite à outils sociaux
  • Scoop.it : réseaux social de curation
  • Twitter : microbloging
  • YouTube (Google) : le réseau social de contenus vidéo, 2e après Facebook (sans oublier des challengers : Dailymotion et Vimeo)
NB : Je vais écrire 4 autres articles au sujet des Réseaux Sociaux Professionnels, pour les recevoir dès publication je vous invite à vous abonner à mon blog (RSS ou email dans le volet de navigation à droite).

16 commentaires : “Pourquoi utiliser les réseaux sociaux professionnels ?”

  1. Pourquoi utiliser les réseaux sociaux pr...

    30 mai 2014

    […] Les « réseaux sociaux professionnels » LinkedIn l’américain, Viadeo le français et Xing l’allemand sont conçus pour cultiver son eco-business, Cet article est destiné à tous ceux qui veulent savoir à quoi servent les réseaux sociaux professionnels, et qui n'osent pas le demander.  […]

  2. Anne van der Weide

    31 mai 2014

    Voici un article à administrer en toutes circonstances ! Pertinent, bien écrit, bien illustré d’exemples concrets. Pour le Pôle Emploi, je vais ajouter une couche : les offres des « partenaires » ont souvent 3 semaines-1 mois …
    Mais comment faites-vous pour savoir tout ça !
    En tous cas merci beaucoup, voilà un temps de lecture optimisé et efficace pour moi.

  3. merci @Anne – soyez attentives aux billets à venir … après le pourquoi il y aura au moins 2 déclinaisons : comment ? qui ?

  4. Lionel SOUBEYRAN

    31 mai 2014

    Permettez à un dinosaure qui a commencé sa carrière avec des fiches carton dans une boite à chaussure, de remercier Jean-Philippe de m’avoir initié aux méandres des réseaux sociaux quand j’étais tétanisé à l’idée de me jeter dans la toile. Chacun peut constater ci-dessus la pertinence et la clarté de son propos. Je témoigne qu’en direct, c’est encore mieux. Il a ce don rare chez les techniciens de rendre accessible la complexité aux profanes. Non seulement il m’a accompagné pour élaborer un blog à mon image, mais en plus m’a permis d’être lu et commenté dès le deuxième article. Tout ça pour un prix très abordable à un free-lance. Si vous avez ce besoin, c’est une excellente adresse.

  5. Anne van der Weide

    31 mai 2014

    Lu et commenté dès le deuxième article ! Il se trouve que j’ai parcouru votre blog hier @Lionel et je confirme : Jean-Philippe est un expert, et un expert qui partage. Résultat excellent. CQFD.

  6. Touché ! Merci @Lionel et @Anne pour vos témoignages.

    Je ne sais que dire, si ce n’est que ses qualités dont vous me gratifiez sont le résultat d’une potion élaborée au fil de ma carrière professionnelle et de mes rencontres personnelles. A commencer par Gilbert & Serge Trigano qui ont été mes premiers patrons et tous les membres de mes réseaux professionnel, personnel et associatif.
    Merci à toutes et à tous.

  7. Pourquoi utiliser les réseaux sociaux pr...

    1 juin 2014

    […] Les « réseaux sociaux professionnels » LinkedIn l’américain, Viadeo le français et Xing l’allemand sont conçus pour cultiver son eco-business, Article destiné à tous ceux qui veulent savoir à quoi servent les réseaux sociaux professionnels, et qui n'osent pas le demander.  […]

  8. Frédéric Libaud

    1 juin 2014

    Bravo Jean-Philippe, Encore une fois tu brosse un tableau extrêmement précis de la situation !
    Frédéric Libaud, Expert en Technologies de l’Information

  9. Pourquoi utiliser les réseaux sociaux pr...

    2 juin 2014

    […] Les « réseaux sociaux professionnels » LinkedIn l’américain, Viadeo le français et Xing l’allemand sont conçus pour cultiver son eco-business,  […]

  10. Rédaction web

    13 juin 2014

    Bonjour,

    Article très pertinent qui ne peut qu’être que convainquant. Pour ceux qui, après lecture de billet, ont décidé d’être présents sur les réseaux sociaux professionnels, il leur serait certainement d’une grande aide de réaliser une suite à cet article pour cette fois-ci parler du comment.

  11. @rédaction web – merci pour votre commentaire.

    Je vous confirme que je publierai prochainement non pas un autre article sur le « comment », mais 4 autres articles ! Vous me permettrez de ne pas vous en dire plus sur les titres de ces articles… vous les découvrirez au fil de leurs publications ;-)

  12. Pascal château

    22 juin 2014

    Comme toujours les articles de Mr Déranlot me font beaucoup progresser et mieux comprendre.

  13. merci @Pascal, et au plaisir de vous compter parmi les fidèles lecteurs de mon blog, sachant que cet été je vais publier 5 autres articles sur les réseaux sociaux professionnels.

  14. Alexandre des Isnards

    1 juillet 2014

    Super intéressant. Merci beaucoup Jean-Philippe. Cet article est une mine d’or agréable à visiter.

  15. Dany A.

    2 juillet 2014

    Article intéressant dont je recommande la lecture. Merci jean-Philippe.

  16. Pourquoi utiliser les réseaux sociaux pr...

    10 décembre 2014

    […] Tous les réseaux sociaux, à commencer par Facebook et Twitter, sont utilisables à des fins professionnelles, quel que soit son domaine métier : commerce de proximité, b2b, artisans, constructeurs automobiles, grande distribution, etc. Mais quand on parle des « réseaux sociaux professionnels », il s’agit plus particulièrement des réseaux sociaux conçus pour cultiver son eco-business, dont les majeurs sont LinkedIn l’américain,Viadeo le français et Xing l’allemand. Leur nationalité situe leur origine mais leur envergure est mondiale.  […]


Abonnez vous au flux RSS des commentaires de cet article

Laisser un commentaire

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.