génération Y : les web 2.0 de 7 à 77 ans

génération Y : le web 2.0 de 7 à 77 ans

Mon récent billet intergénération, apprentissage & numérique : le tiercé gagnant a fait l’objet de quelques commentaires unanimes pour dire (je résume) que la génération Y n’est rien de plus qu’un concept marketing fumeux pour lequel, notamment, la capacité à utiliser les outils informatiques et numériques n’a rien à voir avec l’âge des utilisateurs. Par contre, pour ce qui est de l’acceptation à exécuter des ordres le petit doigt sur la couture du pantalon… c’est une autre affaire qui n’est pas limitée au moins de 30 ans…

L’acceptation des ordres sans comprendre n’est pas le propre de la génération Y.
Si je me base sur la récente remarque d’un de mes clients, je ne peux que le confirmer.
Voici son histoire.

Mon interlocuteur est un directeur industriel quinquagénaire de l'agence régionale d'une entreprise du CAC40. Nous parlions des enjeux des réseaux sociaux et plus particulièrement des Réseaux Sociaux d'Entreprise (i.e. : RSE). Il m'expliquait à ce propos, qu'il était confronté au fait que ces jeunes collaborateurs ingénieurs (25-30 ans) n'acceptaient pas de recevoir d'ordres (de missions) sans en comprendre l'utilité. Cette attitude, me direz-vous, est un trait de caractère typique de la fameuse génération Y. Certes. Mais ce qui l'est moins, c'est que mon interlocuteur - directeur industriel quinqua - s'est empressé de me préciser : "le pire c'est que j'ai la même attitude avec ma hiérarchie".

la génération Y a du mal a accepter un ordre sans comprendre (illustration par GDF Suez)

Je ne vais pas non plus vous faire croire que ces personnes étaient des béni-oui-oui avant le web 2.0. Évidemment, les ingénieurs n’étaient pas lobotomisés avant l’arrivée du web 2.0.

Nous n’acceptons plus – toutes générations confondues – d’exécuter sans comprendre.

Au-delà de l’entreprise, nous sommes de plus en plus nombreux a avoir un regard critique vis à vis de l’information et des médias en général. Nous sommes particulièrement méfiants à l’égard de nos dirigeants, et plus particulièrement des politiques. Pour reprendre l’analyse de Gérald Bronner, la confiance des citoyens vis à vis des politiques et de la presse s’érode de plus en plus (voir la vidéo de mon billet La démocratie des crédules)

Les réseaux sociaux publics (Facebook, LinkedIn, Twitter et Viadeo pour ne citer que les principaux) nous permettent de faire valoir nos points de vue, nos désaccords et nos soutiens. Mais ne nous y trompons pas, le web 2.0 n’est pas un privilège réservé à la génération Y… preuve en est, mon cher père qui vient de fêter ses 83 printemps consomme le web 2.0 et des réseaux sociaux, boursicote en ligne et refait l’histoire familiale avec Hérédis 6 heures par jour en moyenne… pour le plus grand bonheur de ses enfants et petits enfants, ne serait-ce que parce que ça le maintient en forme et ça nous procure une source inépuisable de sujets de conversation… même si, avec mes frères, nous devons assurer la hotline ;-)

La génération Y de 7 à 77 ans (et + si affinités)
ce n’est pas une vue de l’esprit mais la réalité.

______________________________

Autres articles et billets de confrères blogueurs sur ce sujet :

  1. La Génération Y, une définition contextuelle avant tout (6 mai 2013, journaldunet.com)
  2. Génération Y… Les empêcheurs de travailler en rond (11 avril 2013, LeMonde.fr)
  3. Les « digital natives » n’existent pas ! 1/2 (14 nov. 2012, Visionarymarketing.com)
  4. Les « digital natives » n’existent pas ! 2/2 (15 nov. 2012, Visionarymarketing.com)
  5. « Génération C » et « Digital Natives » : des concepts qui plaisent aux consultants IT (9 mars 2012, développez.com)

13 commentaires : “génération Y : le web 2.0 de 7 à 77 ans”

  1. génération Y : le web 2.0 de 7 &a...

    14 mai 2013

    [...] Si je me base sur la récente remarque d'un de mes clients, je ne peux que confirmer que le web 2.0 n'est pas une affaire réservée à la génération Y  [...]

  2. Geffray B

    15 mai 2013

    Sympa cet usage transgénérationnel!

  3. Nathalie Olivier

    15 mai 2013

    Bonjour

    Je suis de la génération X mais je n’ai jamais pu faire quelques chose si je n’en comprend pas l’intérêt, à l’époque ou j’étais salariée (ça remonte :)) je prévenais les recruteurs  » si vous me demandez de faire quelque chose et que je ne comprends pas à quoi ça sert, je ne le fais pas ! et je vous parle des années 90′ (déjà !!!)
    merci pour cet article et cette vidéo très bien faite !

    nathalie

  4. Anne-Marie TOURNEBOEUF

    16 mai 2013

    C’est une vision assez réaliste de cette génération, merci pour cette vidéo.

  5. Yann Gourvennec

    12 juillet 2013

    De temps immémoriaux, les vieux ont appris aux jeunes qui ont appris aux vieux qui ont appris aux jeunes et ainsi de suite … Et ma boule de cristal me dit que cela … ne changera pas malgré les tentatives de mercantilisation des générations qui tendent à les enfoncer dans des caricatures. Consumo ergo sum ? Merci pour la citation et pour cet article. Bien bon week-end à vous, le mien est grâce à vous déjà meilleur…

  6. génération Y : le web 2.0 de 7 &a...

    13 juillet 2013

    [...] Si je me base sur la récente remarque d'un de mes clients, je ne peux que confirmer que le web 2.0 n'est pas une affaire réservée à la génération Y ([Fr] génération Y : le web 2.0 de 7 à 77 ans  [...]

  7. Yann Gourvennec

    23 juillet 2013

    En complément à mon commentaire, voici un article qui prolonge le vôtre : http://visionary.wordpress.com/2013/07/23/generation-y-et-inter-generation-lagisme-ce-nouvel-racisme/

  8. Jean-Philippe Déranlot

    23 juillet 2013

    Merci Yann pour votre billet Génération Y et inter-génération : l’âgisme, ce nouveau racisme qui consolide objectivement mon point de vue.

    Les stéréotypes, dont les médias sont la principale cheville ouvrière, perdent de leur influence (pas assez et pas assez vite à mon goût). Et j’ai la conviction que la société reprend le pouvoir au travers des nouveaux moyens de communication (blog, réseaux sociaux, …), au point que les politiques ne maitrisent plus le 4e pouvoir et sont de plus en plus fréquemment débordés par le pouvoir des citoyens-Twittos… toutes tranches d’âges confondus ;-)

  9. pour aller plus loin : Seniors et réseaux sociaux: des opportunités croissantes pour les start-ups (source : l’Atelier BNP Parisbas, 14 août 2013)

  10. La génération Y de 7 à 77 ...

    24 août 2013

    [...] Si je me base sur la récente remarque d'un de mes clients, je ne peux que confirmer que le web 2.0 n'est pas une affaire réservée à la génération Y  [...]

  11. génération Y : le web 2.0 de 7 &a...

    4 septembre 2013

    [...] Mon récent billet intergénération, apprentissage & numérique : le tiercé gagnant a fait l'objet de quelques commentaires unanimes pour dire (je résume) que la génération Y n'est rien de plus qu'un concept marketing fumeux pour lequel …  [...]

  12. vidéo + humour = communication efficace | efficaciTIC

    4 septembre 2013

    [...] génération Y : le web 2.0 de 7 à 77 ans [...]

  13. Génération Y et inter-génération : l'âgisme, ce nouveau racisme Marketing & Innovation

    20 septembre 2014

    […] on 23/07/2013 by Yann Gourvennec La sélection du jour … Est cet article de Jean-Philippe Déranlot accompagné de plusieurs autres et d’une vidéo (voir ci-dessous) qui soulève à nouveau le sempiternel débat autour de la génération Y, […]


Abonnez vous au flux RSS des commentaires de cet article

Laisser un commentaire

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.