Outlook App pour iPhone 6 et Androïd - efficaciTIC

Outlook App pour iPhone (cf. iOS 8) et Androïd

Les utilisateurs Outlook.com – alternative gratuite à gmail – et Outlook 2013 et autres déclinaisons qui ont un mobile iOS8 doivent connaître Outlook for iOS récemment publié par Microsoft. Cette App est aussi disponible sous Android : tout le monde est servi (je verse une larme pour les résistants BlackBerry).

Compatibilité : Nécessite iOS 8.0 ou une version ultérieure. Compatible avec l’iPhone, l’iPad et l’iPod touch. Cette app est optimisée pour l’iPhone 5, l’iPhone 6 et l’iPhone Plus.

Cette application est née en janvier 2015, publiée par Microsoft pour les utilisateurs iPhone et iPad. La dernière mise à jour 1.1.4 de cette application est disponible depuis hier. Elle est honorablement appréciée avec 4,5 sur 5 (à l’heure où j’écris ce billet, cette app totalise 115 ***** sur un total de 386 notes).

Je profite de cette info pour vous brosser le portrait d’Outlook.com

Outlook.com est – comme gmail – un service gratuit qui intègre les 4 fonctions de base du logiciel de messagerie professionnelle Outlook 2013 et de ses déclinaisons postérieures (2011 (Mac) 2010, 2007, 2003, 2002 et la 1ère édition Outlook 97) :

  • messagerie
  • annuaire contacts
  • calendrier
  • gestionnaire de tâches

Vos contacts sont instantanément ajoutés lorsque vous vous connectez aux services tels que Skype, Facebook, Google, Twitter et LinkedIn. Ce qui en fait une solution globale, dans le même esprit que l’intégration des services de Google (gmail = calendrier, Google drive, Google+, compte YouTube, etc…)

On bénéficie gratuitement des applications web de Word, Excel et PowerPoint, ainsi que d’un espace de stockage cloud gratuit de 15 Go sur OneDrive.

Outlook.com est privé. Vous contrôlez vos données, et vos conversations personnelles ne sont pas utilisées à des fins publicitaires (en référence aux règles par « Your Online Choices » définies par l’European Interactive Digital Advertising Alliance (EDAA). Voir notamment les Cinq trucs et astuces pour vous aider à gérer votre vie privée en ligne). Ceci dit, ce principe est plein de bonnes intentions, mais pour Microsoft comme pour pratiquement tous les acteurs du net, le paramétrage de ces outils (navigateurs, messageries) n’est jamais très simple.

Outlook.com vous donne aussi accès à un espace de stockage presque illimité et réduit le courrier indésirable. Il fonctionne sur PC, Mac, téléphones et tablettes.

Point faible d’Outlook : la communauté d’utilisateurs est beaucoup moins importante que celle de Google et la richesse fonctionnelle des services cloud Microsoft est inférieure à celle de Google+ ( en observant l’évolution de l’offre Microsoft de ces dernières années, force est de constater que Microsoft est suiveur du leader Google). En fait, le point faible de Microsoft – son talon d’Achille – est qu’il n’a pas de réseau social… le nerf de la guerre !

Pour passer à l’action voici quelques sites utiles :

On peut s’étonner de voir Microsoft publier des Apps dans les environnements de ses meilleurs ennemis Apple et Google

On peut s’étonner de voir Microsoft publier des Apps dans les environnements de ses meilleurs ennemis Apple et Google (les 2 premiers membres du GAFA), mais la raison est simple : Microsoft a loupé le marché des mobiles qui est plus qu’un enjeu majeur… c’est une question de survie dans le monde impitoyable du digital. Alors à défaut de pouvoir rattraper le duo iPhone / Android, la firme de Bill Gates doit passer par la fenêtre 😉 pour ne pas être exclu du business de la mobilité.

Notons que Windows Phone (1), en France avec 14,2% de parts de marché, remonte la pente au détriment d’Android (3). Certains journalistes attribuent cette réussite à la déclinaison entrée de gamme de l’offre smartphones Microsoft. Perso, je pense que les grandes entreprises y sont aussi pour quelque chose du fait qu’avoir un environnement unifié (Windows) et – surtout – un environnement de supervision unique et maîtrisé est capital pour elles (point auquel les utilisateurs grand public et professions libérales ne sont pas sensibles).

Chiffres issus de l'étude du cabinet d'analyses Kantar
(détails, pays par pays, dans la fenêtre ci-dessous : cliquez Begin)

________________________

  1. Windows Phone s’appelait « Windows Mobile » jusqu’à la version 6.5. C’est à partir de la « version 7 » que Microsoft l’a baptisé « Windows Phone » (Steve Balmer, au World Mobile Congress de Barcelone le 15 février 2010) et qui en est à la version 8.1 aujourd’hui.
  2. Android perd 5% de parts de marché en France entre février 2014 et février 2015, en passant de 67,8% à 62,7%. Sur les cinq principaux marchés européens, Windows Phone représente 10,1 % des ventes (source : Parts de marché OS mobiles : Android au pas, Windows Phone accélère, lesnumériques.com, 2 avril 2015)

Laisser un commentaire