approche commerciale via webinaire

approche commerciale webinaires : cas appliqué Inès CRM (cf. réseaux sociaux)

Ça fait un certain temps que je suis régulièrement des webinaires pour m’informer sur les qualités des produits utiles à ma veille. Et je constate une évolution certaine où les webinaristes (animateurs de webinaires) mettent de plus en plus leur offre produit ou service en arrière plan, pour se concentrer sur les enjeux liés à leurs produit ou service.

Webinaire (ou webinar) : néologisme associant les mots Web et séminaire, créé pour désigner toutes les formes de réunions interactives de type séminaire faite via Internet généralement dans un but de travail collaboratif ou d'enseignement à distance (source Wikipedia)

Le webinaire Inès CRM « les révolutions commerciales » (très pro) que j’ai suivi jeudi dernier en est une excellente démonstration.

Et – ce qui n’est pas accessoire – le thème de ce webinaire « Relation client : connectés en toute intimité » mérite votre intérêt pour comprendre les enjeux des réseaux sociaux pour les services marketing et commerciaux.

La finalité de cette approche est de créer un capital confiance entre l’entreprise organisatrice du webinaire et son public (clients, prospects, suspects (1), revendeurs, prescripteurs). L’objectif de ce présent webinaire est, pour l’organisaeur Inès CRM, de sensibiliser son public à l’importance de la fonction « CRM social » de leur offre.

Si vous doutez de l’intérêt des webinaires pour développer votre activité, en voici les principaux bénéfices auxquels vous ne drevriez pas être insensibles…

  • coûts  : y a pas moins cher et plus efficace qu’un webinaire ! Je vous laisse refaire vos comptes sur les coûts directs et indirects d’une conférence ou d’un séminaire. Et ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : un webinaire ne remplace pas la relation directe où on se renifle et on se touche l’épaule :-), c’est un outils d’aguichage (teasing)
  • nombre de participants : il peut être très important ou pas ; et dans tous les cas ce sera rentable comparé à des conférence ou simple réunion
  • zéro contrainte de déplacements : gain de temps, développement durable et surtout vous pourrez atteindre tous vos publics quel que soit leur localisation par rapport à la vôtre !
  • anywhere, any device : les participants peuvent suivre le webinaire de leur bureau, de chez eux ou de leur lieu de vacances (anywhere) ; à partir d’un PC, d’un mobile ou d’une tablette (any device)
  • efficacité : durée entre 30 et 45 minutes, et on va droit au but
  • consommable en différé, que ce soit pour ceux qui n’étaient pas disponibles au moment du direct, ou pour les partenaires / revendeurs / prescripteurs qui voudraient intégrer le contenu du webinaire (vidéo et/ou Slideshare) sur leur blog
  • identification des participants qui s’inscrivent au webinaire (i.e. pour recevoir le code d’accès), sachant – précision utile – qu’un webinaire peut être payant ou gratuit (la majorité sont gratuits).

Concernant le cas appliqué d’Inès CRM, ils ont mis en ligne la vidéo du webinaire et leur support PowerPoint sur Slideshare (lui aussi intégrable sur un blog comme je le fais présentement ci-après).

Ces outils et méthodes de travail intéressent plus particulièrement les formateurs pour 5 raisons :

  1. facilitateur de développement de formations sur mesure
  2. formation par paliers de 30 minutes à 1H30
  3. souplesse organisationnelle
  4. agilité production
  5. disparition des contraintes du présentiels (cf. : développement de votre envergure géographie nationale, voire mondiale)

Pour aller plus loin à ce sujet voir la page formation personnalisée à distance.

Voici une liste des principaux prestataires de services de webinaires/visio-conférences

Dans l’ordre alphabétique pour rester neutre

autres services de web conférences à considérer
(solutions intégrées « offre globale » Cloud)

_______________

(1) Je fais toujours la différence entre « prospect » et «suspect » : le prospect est identifié, voire + ou – qualifié, le suspect n’est pas identifié et –  à  fortiori – pas qualifié. C’est une clé de qualification marketing importante, car elle va permettre d’adapter finement le ton de sa communication et de choisir les meilleurs vecteurs marketing (blog, réseaux sociaux et/ou emailing) que l’on va utiliser pour atteindre correctement ces différentes cibles.

9 commentaires : “approche commerciale webinaires : cas appliqué Inès CRM (cf. réseaux sociaux)”

  1. Etienne Pluvinage

    3 février 2015

    J’ai lu rapidement et cela m’a donné envie de mettre de côté pour y revenir à tête reposée (en dehors des heures de travail). Le webinaire serait-il la solution pour accompagner plus d’entrepreneurs indépendants pour les aider à développer leur clientèle ?

  2. Claire

    3 février 2015

    Je partage totalement ce point. Je participe chaque fois que je peux à ceux relevant de mes centres d’intérêts forts nombreux. Le 1er avantage et non le moindre est bien lié au facteur temporel. Si je devais me déplacer pour assister en présentiel à ces conférences je ne le ferais jamais.
    Cependant, comme toute médaille a son revers, je pense que s’il s’agit d’un vecteur de transmission de la connaissance très pertinent car pratique et simple, il ne peut en revanche se substituer totalement au face à face pédagogique dès lors qu’il s’agit de former des gens sur une compétence spécifique (hormis des compétences techniques telles que l’apprentissage d’un logiciel par exemple)
    Bonne journée

  3. Jean-Philippe Déranlot

    3 février 2015

    @Etienne aucun domaine professionnel ou éco-business ne peut ignorer les qualités des webinaires. Mais suivant son domaine on est sur terrain plus ou moins favorable : formations outils informatiques comparé au management.

  4. Jean-Philippe Déranlot

    3 février 2015

    @Claire – comme évoqué dans ma réponse à Etienne, il y a des éco-business où on sera sur un terrain + ou – favorable. Mais aucun n’y échappe, preuve en est le téléphone et la fonction commerciale : une part importante (de + en + importante) de nos relations commerciales se font – depuis longtemps – via le téléphone ; sans oublier Skype et autres Google Hangout qui se banalisent.

    Ceci étant dit, je ne suis pas un robot : les relations en face à face ou les formations en présentiel sont et seront toujours utiles, ne serait-ce que par les phéromones qui influences inconsciemment notre appréciation de l’autre 😉

  5. François H

    5 février 2015

    Bonjour,

    merci pour cet article. Grand utilisateur de webinaires (en tant qu’animateur et parfois participant) je ne peux qu’aller dans votre sens.

    Attention cependant à ne pas confondre webinaire et visio-conférence. Un outil de webinaire doit permettre une inscription (souvent « Prénom, NOM, email » à minima). Skype est plutôt un outil de visio-conférence.

    Comme vous, je suis convaincu des bénéfices liés aux webinaires. C’est aussi pour cela que j’ai mis en place un blog destiné à leur promotion (on peut y annoncer gratuitement ses webinaires) http://www.webinaires.fr

    On va dire que c’est ma petite contribution à un monde professionnel moins gourmand en CO2 !

  6. Lionel SOUBEYRAN

    5 février 2015

    Bonjour à tous,
    Merci Jean-Philippe de la qualité et surtout la clarté de vos billets. Il vont à l’essentiel.
    Grace à vous et à quelques autres (notamment webinaires), un dinosaure de la formation s’est familiarisé avec ces nouveaux supports pédagogiques bien éloignés des « transparents » de mes débuts, et se sent plus en confiance pour tenter une première expérience (en cours de montage).
    En revanche, les dinosaures ont l’avantage de l’expérience et la maitrise d’autres techniques encore parfois bien utiles, dont nos confrères plus récents n’ont même plus idée.
    Merci donc à Jean-Philippe et aux contributeurs de m’avoir un peu plus enrichi.

  7. Marie-Laure

    6 février 2015

    Merci Jean-Philippe pour cet article intéressant et ces nouveaux outils à expérimenter.
    Je serai toujours preneuse de retours d’expériences, car pour le moment ce n’est pas ma priorité mais j’y réfléchis.

  8. Jean-Philippe Déranlot

    13 février 2015

    @ Lionel – Je confirme : qui que l’on soit – dinosaure ou génération Y – ont a tous des qualités et des points faibles ; et je défends sans relâche le fait que le rapprochement inter-générations permet à tous de faire des progrès à pas de géants (intergénération, apprentissage & numérique : le tiercé gagnant)

  9. Jean-Philippe Déranlot

    13 février 2015

    @Marie-Laure – au plaisir de t’initier aux webinaires 😉

Laisser un commentaire