carte de voeux vidéo Kyocera France

carte de vœux 2015 vidéo : bien joué, très bien joué Kyocera France

En janvier 2014 j’avais flashé sur la carte de vœux vidéo de la Fabrique : la vidéo est un moyen de communication redoutable : la preuve par La Fabrique . Et oh surprise ! Voilà que j’en découvre une nouvelle – millésime 2015 – qui n’a pas manqué de me surprendre.

Géniale la carte de vidéo-vœux de Kyocera France, ou l’art de combiner l’humain et le hight-tech !


Perso, pour la carte de vœux je suis un peu vielle-France. Je vous rassure j’ai abandonné la plume Sergent Major, mais il y a une chose que je n’aime pas : ce sont les cartes-de-vœux-vecteurs-publicitaires.

Une carte de vœux doit être un moment privilégié ou on oublie le business

Une carte de vœux doit être un moment privilégié ou on oublie le business, pour avoir un échange épistolaire sympathique entre personnes qui s’apprécient et ont plaisir à partager leurs sentiments en tout bien et tout honneur. La carte de vœux acheminée par vaguemestre (c’était mon job pendant mon service militaire sur l’atoll de Hâo souvenirs, souvenirs…) est et restera le moyen le plus fort comparé à l’email ; mais tant que le message est personnalisé l’essentiel est là !

Cette carte-vidéo-voeux 2015 de Kyocera France m’a bluffé pour 5 raisons :

  • scenario et technique de prise de vue ultra simples
  • utilisation des produits de l’entreprise
    (message business, mais vraiment en filigrane)
  • mise en avant de tout le personnel
    (on sent que chacun revendique son appartenance à l’entreprise)
  • mots clés-valeurs de l’entreprise et de son équipe
  • sourires, sourires, sourires : une équipe que l’on a envie de connaître.

en résumé, une vidéo AU-THEN-TI-QUE  (adjectif tendance 2015)

Bon, comme je suis addicte de la vidéo (ça m’a pris à 15 ans) et sans aller jusqu’à créer une déclinaison spéciale « carte de voeux-vidéo » de mon programme de formation Communication & Marketing Vidéo 2.0,  il va falloir que je passe du rôle de « critique » à celui de « réalisateur »… à suivre en 2016  🙂

Et si vous tentez de relever ce défit, je ne manquerai pas de vous faire l’honneur d’un billet sur mon blog !

Laisser un commentaire