formation efficaciTIC PowerPoint

PowerPoint je t’aime… moi non plus ?

Je sais, ce billet est un énième article sur PowerPoint. Petite nuance : présentement, il ne s’agit pas de prendre parti pour ou contre, mais de vous expliquer pourquoi une formation PowerPoint peut vous être utile.

Qui n’a pas subi les affres d’une personne (au hasard …un consultant) qui a étayé son propos en s’appuyant sur une présentation PowerPoint… à mourir :
« comme un jour de pluie au mois d’août » ? pour reprendre le propos de Benjamin Chaminade dans son podcast de mars dernier :


Dans un article du 29 avril 2010, intitulé « Le Pentagone a un ennemi intérieur : le PowerPoint » Le Figaro soulignait un usage absurde de PowerPoint. Et il est vrai que, dans cet exemple, l’utilisation de PowerPoint est un sommet d’absurdité.

Pire ! Il y a même des powerpointophobes qui ont créé le Parti Anti PowerPoint (ou Anti-PowerPoint-Party, alias APPP), d’envergure internationale s’il vous plait : leur site est décliné en 12 langues !! Bon, ceci étant dit, son fondateur a un livre à vendre sur le sujet.

Et puis, de l’autre côté du ring, il y a les powerpointophiles, au premier rang desquels notre regreté Steve Jobs. Pour être précis, il n’utilisait pas PowerPoint mais son cousin Keynote.

Je suis personnellement un admirateur inconditionnel de Steve Jobs et de ses one-man-shows. Il avait un sens si aigu de la communication, que ses interventions, qu’il faisait avec parcimonie et bon escient, sont devenues des shows de référence : regardez sa présentation iPhone 2007, c’est un must du genre ! (Je vous rappelle qu’à l’époque, tous les prédicateurs du marketing annonçaient que c’était mission impossible pour Apple… car il n’y avait plus de place sur le marché des mobiles pour un nouvel acteur, du fait des Nokkia, BlackBerry et autres Motorola…).

Accessoirement, cette présentation révèle 3 points importants :

  1. Steve Jobs maîtrise parfaitement son sujet, il est passionné… et passionnant
  2. Son scenario n’est pas improvisé, tout est réglé sur du papier à musique
  3. Les slides sont très simples. Mais ce qui est simple en apparence, est néanmoins subtile à mettre au point. Sur ce volet, les présentations de Steve Jobs sont superbement design-ées, à l’image des produits Apple qui sont une référence absolue (lire mon billet « iPhone or not iPhone »).

Pour être franc, j’ai aussi assisté à des conférences exceptionnelles avec une utilisation minimaliste de PowerPoint. J’ai présentement en souvenir la présentation de l’histoire de la terre d’Hubert Reeves, qu’il a faite dans le cadre de la nuit des étoiles dans le Gers en août 1995 : durée 2 heures et une diapo ! Il faut dire que pour ce qui est de la maîtrise du sujet et de la passion, Hubert Reeves est une exception (je profite plus particulièrement de cet exemple, pour souligner l’importance de la voix quand on anime une conférence).

Sachez aussi que faire un exposé sans PowerPoint n’est pas insurmontable, ça peut même être une qualité ! Si vous avez besoin d’en être convaincu : regardez la vidéo de Daniel Herrero que j’ai prise dans le cadre de son intervention du TEDx Montpellier 2012 : Vies numériques, réinventer l’humain. Il était un des 2 intervenants (sur 12) à ne pas utiliser PowerPoint, et il est un des 2 intervenants qui nous a le plus marqué par un fond de qualité, beaucoup d’humour et une voix inimitable !

PowerPoint, comme tous les outils bureautiques « de base », n’est pas aussi simple qu’il y parait. Preuve en est : il existe même une entreprise qui en a fait sa spécialité : utile pour ceux qui n’ont pas le temps d’apprendre à se servir de PowerPoint mais qui veulent l’utiliser en professionnels aguerris.

Enfin, il existe même un réseau social dédié à PowerPoint : SlideShare. Réseau qui fait référence, et qui peut contribuer à booster votre e-visibilité.

Cette vidéo a été intégralement réalisée avec PowerPoint 2010 (illustration sonore incluse), et sa fonction export vidéo

Vous l’aurez compris : ça vaut le coup de maîtriser PowerPoint. C’est un enjeu d’autant plus important, que si vous l’utilisez mal (pour renforce le message du clip ci-dessus) non pas sur le plan technique, mais comme outil de communication : PowerPoint produit l’effet inverse que ce pour quoi il est destiné ! Autrement dit : ça revient à se tirer une balle dans le pied…

Faut-il continuer à utiliser Powerpoint ?  (merci Alfred)

vidéo de « Merci Alfred », ajoutée le 4 avril 2014

C’est ce qui nous a conduit à concevoir une formation PowerPoint en 4 modules (vous choisissez la combinaison qui vous va bien, en fonction de votre niveau de connaissances de PowerPoint et de vos objectifs) :

  • Maîtrise technique : fonctions de base PowerPoint
  • Maîtrise technique : fonctions avancées PowerPoint
  • Scénariser ses présentations PowerPoint
  • Animer des présentations/conférences avec PowerPoint

En savoir plus sur notre formation PowerPoint 2007 | 2010 | 2013  efficaciTIC

6 commentaires : “PowerPoint je t’aime… moi non plus ?”

  1. BOTTER

    18 août 2012

    Cher Jeanphi,
    Bravo pour ton article très intéressant, il y a effectivement bien des choses à dire sur l’utilisation abusive du PPT.
    Petite anecdote : relevé sur un questionnaire de satisfaction stagiaire, lors d’un récent séminaire de formation au management. A la rubrique POINTS FORTS de l’action de formation, un stagaire a écrit : pas de Power Point !
    Amitiés
    Frédéric

  2. Jean-Philippe

    18 août 2012

    Bonjour Frédéric,

    Tu confirmes qu’il faut utiliser PowerPoint avec parcimonie et bon escient, comme pour beaucoup d’outils informatiques… Paradoxalement : la bonne présentation PowerPoint, c’est celle que l’on peut faire sans PowerPoint 😉

    Bonne continuation à toi et à l’équipe Cinaps 🙂

  3. olivier

    18 août 2012

    Bonjour
    Article très intéressant, néanmoins, selon les matières enseignées et le public concerné, les slides peuvent aussi rassurer le stagiaire, je pense notamment au droit social 🙂

    Bravo à toi jean-philippe pour ce blog et ces articles !
    Nathalie

  4. Jean-Philippe

    18 août 2012

    Bonsoir Nathalie,

    Je ne peux pas résister à faire une révélation à ceux qui liront le présent commentaire : ils doivent savoir que tu es mon maître à penser du blog et que c’est toi qui m’a formé pour que je blogue (en me mettant la pression parce que je trainais des pieds, la peur de se jeter à l’eau… voyez le résultat ;-).

    Soyez rassuré, pour ceux qui voudraient bloguer, vous pourrez prochainement faire la connaissance de Nathalie, car nous sommes en train de travailler sur un programme de formation « devenir blogueur » que Nathalie animera, avec talent et passion comme d’habitude 😉

    Merci Nathalie, merci sincèrement.
    Jean-Philippe

  5. PowerPoint je t'aime ...moi non plus ? (billet efficaciTIC) | efficaciTIC | efficaciTIC | Scoop.it

    9 décembre 2012

    […] Qui n’a pas subi les affres d’une personne (au hasard …un consultant) qui a étayé son propos en s’appuyant sur une présentation PowerPoint… à mourir : « comme un jour de pluie au mois d’août » ?  […]

  6. Blas

    10 décembre 2012

    Merci Jean-Philippe pour avoir remonter cet article, je partage tout-à-fait votre point de vue.
    Trop d’utilisateurs de PowerPoint considèrent encore qu’il faut tout mettre dans leur présentation, de peur d’oublier une information, à tord, car cela les décrédibilisent complètement ! Quelle valeur ajoutée ont-ils eux-mêmes à commenter les slides si tout y est déjà écrit ?
    Lorsque nous formons les utilisateurs à être plus convaincants en présentation PowerPoint, nous leur transmettons surtout des bonnes pratiques de conception, au-delà des fonctionnalités de l’outil, qui ne les aideront pas d’avantage si la méthode à la base n’est pas bonne. « Tout ce qui n’est pas simple, clair et structuré détourne l’attention de votre auditoire ». Et Steve Jobs pour sur devait penser la même chose !
    Nous avons décidément le même point de vue sur les usages bureautiques 🙂

Laisser un commentaire