dématérialisation de la téléphonie d'entreprise

Téléphonie d’entreprise : communications unifiées & mobilité

En 1985, les fabricants d’autocommutateurs téléphoniques privés (1) destinés aux entreprises, notamment Matra avec son modèle MC6500, annonçaient que leurs équipements allaient intégrer la transmission de données. A cette glorieuse époque de la commutation de circuits, les réseaux locaux Ethernet (à commutation de paquets) en étaient à leur naissance et le réseau ARPANET venait d’être baptisé en 1982 par sa nouvelle dénomination : Internet (2).

Depuis, la technologie n’a pas fini de redistribuer les cartes, et la téléphonie n’a pas fait exception, puisque la commutation de circuits et les PABX sont aujourd’hui en fin de vie. Ils sont de plus en plus fréquemment remplacés par des « IPBX » : centraux téléphoniques à commutation IP (Internet Protocol). De fait, c’est l’Internet qui intègre désormais la téléphonie : il n’y a qu’à observer le succès de Skype qui a récemment été racheté par Microsoft pour la modique somme de 8,5 milliards de dollars. PI, la nouvelle génération de Windows phone intègre Skype et nous n’en sommes qu’au début.

Alors cette récente évolution technologique des communications unifiées et des usages a deux conséquences majeures :

  1. La redistribution des cartes dans la téléphonie a déjà commencé : Microsoft et Google (pour ne citer qu’eux) deviennent les concurrents des opérateurs de téléphonie, qui eux-mêmes développent des services à valeur ajoutée en s’appuyant sur les technologies des premiers (i.e. : Google et Microsoft). Autrement dit, la valeur ajoutée fondamentale est dans les services et non dans les tuyaux, même si les deux sont indissociables.
  2. La richesse fonctionnelle du téléphone n’a pas fini de nous surprendre : j’en veux pour preuve les deux exemples présentés par Lionel Hovsépian, VP Sales SEMEA de Mitel (équipementier Canadien présent en France depuis 2003)
  • premier cas appliqué : géolocalisation automatique du poste sur lequel doit aboutir l’appel à partir d’un numéro unique
  • deuxième cas appliqué : suivi des appels manqués et des messages à parti de n’importe quel terminal « mobilo-téléphonico-informatique » (qu’on appelle un « device » dans le vocabulaire anglophone des TIC).

Interview intégrale de Lionel Hovsépian, VP Mitel Europe, visible ici sur Youtube

En fait, avec cette technologie les entreprises vont acheter un service externalisé (3) qui fera que le téléphone deviendra une charge de fonctionnement à 100 % (OPEX). Et vous ne serez plus mariés à un équipement, donc plus d’obsolescence, mais ça c’est une des qualités et caractéristiques des applications « cloud » (i.e. : software as a service). Nous n’aurons plus qu’un numéro de téléphone fixe qui saura rédiriger les appels vers votre mobile ou à votre domicile pour le télétravail. Qualité de cette solution (exemple) : quand un commercial change de secteur, on reconfigure le routage de sa ligne téléphonique pour que les appels entrants soient simplement rediriger sur le mobile du nouveau commercial. Accessoirement, les coûts de communications professionnels entrants et sortants à partir des mobiles (même si les mobiles sont des équipements personnels) sont directement pris en charge par l’entreprise.

Sur le plan pratique, et c’est déjà disponible, les PC permettent de gérer le téléphone à partir d’Outlook, quand l’entreprise est équipé du serveur de messagerie qui intègre cette fonction. les MacBook, iPad (cf. iCloud) et autres tablettes ne sont pas en reste (surveillez d’ailleurs l’arrivée prochaine de Windows 8).

Bref : de la souplesse et de l’innovation dans les usages avec une gestion optimisée, pour rendre l’entreprise plus agile.

(1) ce que les spécialistes appellent un « PABX » : Private Automatic Branch eXchange
(2) pour ceux qui veulent connaître l’histoire de l’Internet, voici une mise en bouche sur Wikipedia. Et pour les passionnés, je vous recommande d’aller visiter le CERN, à Genève, qui est le berceau de l’Internet, mais surtout et avant tout le fantastique Centre Européen de Recherche Nucléaire.
(3) technique utilisée depuis les années 2000 sous le nom de Centrex IP. Part de marché modeste du fait notamment d’un niveau de qualité pas toujours satisfaisant… attention les choses évoluent là aussi du fait de l’augmentation des débits d’accès à Internet, notamment avec la démocratisation des infrastructures à haut débit (cf. fibre optique jusqu’à l’abonné).

3 commentaires : “Téléphonie d’entreprise : communications unifiées & mobilité”

  1. Didier Lambert

    2 mai 2012

    Je partage votre point de vue sur le double impact des communications unifiées, tant en matière de stratégie d’entreprise qu’en matière d’usages fonctionnelles.

    C’est bien ce dernier point qui fait et continuera à faire la différence entre des solutions technologiques intéressantes et des offres fonctionnellement utiles. Sous la poussée des usages en provenance du grand public (pour faire bien on appellera ça la consumérisation du IT), les comportements en entreprise évoluent et poussent l’utilisateur vers des solutions capables de lui offrir un accès complet à ses outils de communication (voix, email, chat, vidéo…) à tout moment, en tout lieu, et sur le terminal de son choix.

    On assiste donc à un petit paradoxe dans lequel se côtoient d’un côté une tendance forte à la virtualisation des équipements et des applications au profit des solutions SaaS, et de l’autre la multiplication (bien concrète celle-là : mobile, tablette, téléphone, pc pro ou perso) des terminaux d’accès aux services, dont l’ergonomie sera une des clés de leur appropriation.

  2. Vivaction

    18 mars 2013

    La mobilité et les solutions en mode SaaS modifient la façon de travailler des collaborateurs. Ces derniers plébiscitent des solutions unifiées capables d’améliorer leur expérience utilisateur en termes de connectivité et de réactivité.

    Les entreprises se tournent de plus en plus vers les solutions de communications unifiées intégrant tous les moyens de communication et compatibles avec tous les appareils. D’après le cabinet IDC, le marché des communications unifiées devrait représenter 16,6 milliards d’euros en 2015. Pour continuer sur le sujet : http://bit.ly/Z9IJqd

  3. La vidéo en ligne : c'est simple, efficace et accessible.

    18 octobre 2016

    […] Diffusion de votre réalisation sur votre site Internet ou sur votre blog. Physiquement le contenu est sur Youtube ou Dailymotion et vous faites un copier/coller de quelques lignes de code donné par Youtube / Dailymotion (fonction intégrer) pour que ce contenu soit visualisable sur votre site ou blog, voire sur ceux de vos partenaires. Exemple appliqué : contenu vidéo du billet « Téléphonie d’entreprise : communications unifiées & mobilité » […]

Laisser un commentaire