intergénération, apprentissage & numérique : le tiercé gagnant

intergénération, apprentissage & numérique : le tiercé gagnant

Il y aurait une guerre de tranchées entre la « génération Y » et celles qui les ont précédées dites « génération X »(1) et au-delà. Même si nous constatons effectivement que les d’jeunes ont globalement de la dextérité avec les outils numériques, smartphones et autres tablettes, sans même parler des consoles de jeux (voir la « génération poucette » (2) de Michel Serres), ils sont loin d’être à l’aise pour gérer et résoudre les problématiques techniques, organisationnelles et fonctionnelles du système d’information (SI) dans son ensemble ; sans oublier le volet très sensible de la sécurité informatique.

Inversement, la « génération X » n’est pas globalement aussi véloce que la dite « génération Y » (encore que je connais des geeks cinquantenaires). Mais sur le plan organisationnel, fonctionnel, travail collaboratif etc. leurs expériences en font une valeur fondamentale des entreprises et administrations.

Soit dit en passant, les entreprises qui font du jeunisme en éliminant les 40 ans et + sont, pour moi, dans l’erreur totale pour 2 raisons. D’une part, en agissant de cette façon elles scient les branches qui leur apportent de l’oxygène (les 40 ans et + sont des clients de leurs produits et services, comme les autres) et elles perdent une partie des savoirs et de la sagesse qui constituent une part essentielle de leur valeur ajoutée.

 

extrait de la conférence que j’ai faite sur les réseaux sociaux à l’école d’ingénieurs du CESI de Mont-Saint-Aignan (Rouen), le 12 décembre 2012 dans le cadre du centenaire de la chambre des cabinets d’ingénierie CINOV-Normandie www.cinov.fr

Contrairement à ce que pensent certains, le numérique n’est pas une ligne de fracture entre les générations, c’est un fantastique levier pour les rapprocher. Au risque de contrarier Monsieur Jean de la Fontaine, cessons d’opposer le chêne (génération X) et le roseau (génération Y) avec des points de vue infondés.

Utilisons le numérique pour développer la complicité entre les générations.

Nous en ferons une force qui alliera les qualités de la souplesse et de la solidité. Ce n’est pas de l’innovation, mais simplement du bon sens.

Nous en serons tous – collectivement – les bénéficiaires.

______________

1. Le concept « génération Y » est une ineptie, car cette fameuse génération n’a fait l’objet d’aucune étude universitaire (source : Professeur Albert-Claude Benhamou lors de son intervention sur le thème « transmettre autrement les savoirs et les compétences » faite dans le cadre du 6e forum Education-entreprise du MEDEF, mercredi 20 mars 2013). D’après Wikipedia, la « génération Y » (ou digital natives) est essentiellement un concept occidental
2. lire l’article et voir la vidéo associée « « Petite Poucette », pour Michel Serres la jeune génération va tout réinventer » (la-croix.com, 15 janvier 2013)
3. L’illustration de ce billet est de Marc Beaudet, caricaturiste Canadien

19 commentaires : “intergénération, apprentissage & numérique : le tiercé gagnant”

  1. intergénération, apprentissage & numérique le tiercé gagnant | efficaciTIC | efficaciTIC | Scoop.it

    23 mars 2013

    […] Le numérique n'est pas une ligne de fracture entre les générations, c'est un fantastique levier pour rapprocher les générations.  […]

  2. Vincent BOGAERS

    23 mars 2013

    Je ne crois pas qu’une Génération Y existe.

    Il s’agit pour moi d’un concept simpliste de nombre de consultants et managers quelque peu dépassés par ce qui se passe aujourd’hui. Alors oui, je te l’accorde, c’est super bien marketé, fort vendeur, mais aussi assez partial.

    Je crois en revanche qu’au delà des âges, il existe des personnes qui ont plus de facilité à évoluer dans un structure multicellulaire, protéiforme et interconnecté, et d’autres moins.
    Certains ont leur force en cerveau gauche et on su développer leur cerveau social et intégrer (si l’acquis est en jeu) les côtés tribaux ; ou savent (si c’est inné) évoluer dans ces réseaux endogènes et exogènes.

    Les tablettes sont prisées par les vieux, les blackberry par les ados … y’a pu d’âges mon pauv’ monsieur … il n’y a qu’époque, ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre, que celle(s) qui précede(nt) …

    Aïe, cela ne va pas faciliter nos conférences 😉

    Bien chaleureusement,
    Vincent

  3. Jean-Philippe

    23 mars 2013

    Merci Vincent pour cette confirmation du point de vue du Professeur Albert-Claude Benhamou : la génération Y ne serait qu’un concept marketing, voire de communicateur. Via ce que je vois des quinquas qui ne sont pas si handicapés 2.0 que ça et qq d’jeunes qui le sont, l’appropriation du numérique n’est pas tant une affaire de génération mais de feeling et de motivation.

  4. intergénération, apprentissage & numérique le tiercé gagnant | efficaciTIC | Société et numérique | Scoop.it

    23 mars 2013

    […] Le numérique n'est pas une ligne de fracture entre les générations, c'est un fantastique levier pour rapprocher les générations.  […]

  5. intergénération, apprentissage & numérique le tiercé gagnant | efficaciTIC | Web Com It | Scoop.it

    23 mars 2013

    […] Le numérique n'est pas une ligne de fracture entre les générations, c'est un fantastique levier pour rapprocher les générations.  […]

  6. Roche

    24 mars 2013

    Merci Jean Philippe pour ce billet qui, outre le fait d’être intéressant – il donne un nouvel éclairage au sujet de cette histoire de Génération Y – donne envie de poursuivre une réflexion plus positive sur l’avenir commun à construire entre chênes et roseaux … Un prochain sujet de réflexion pour le SYCFI ?
    Amicalement
    Claire

  7. Jean-Philippe

    24 mars 2013

    Merci Claire.
    Effectivement le corps des formateurs indépendants, regroupés notamment au sein du SYCFI (www.sycfi.org), a avantage à être un terrain d’expérimentation et de complicité entre le chêne et le roseau. Je pense plus particulièrement au développement des formations à distance : e-learning et autre blended-learning.

  8. Botter

    24 mars 2013

    Bien la conférence Jeanphi.
    Il faut arrêter de parler de génération Y et de mettre tous les jeunes dans le même sac. D’ailleurs parlez-en à des jeunes et demandez leur s’ils se reconnaissent dans ce concept, vous serez surpris des réponses…
    Pour autant les différences générationnelles restent mais cela a toujours existé.

  9. Jean-Philippe

    24 mars 2013

    Ta sagesse nous réchauffe le coeur Frédéric 😉

  10. intergénération, apprentissage & numérique le tiercé gagnant | IT (Systems, Networks, Security) | Scoop.it

    24 mars 2013

    […] Le numérique n'est pas une ligne de fracture entre les générations, c'est un fantastique levier pour rapprocher les générations.  […]

  11. Rohmer

    24 mars 2013

    Les entreprises ont probablement une certaine responsabilité dans la distinction artificielle qu’elle ont encouragée entre génération X et Y au lieu d’encourager la complémentarité comme l’explique très bien Jean-Philippe. Bien sûr que le jeunes sont plus agiles que les anciens pour manipuler ces nouvelles technologies, comme nous l’étions quand nous étions jeunes, et comme le sont déjà les 13-14 ans face à des 30-35 ans qui se trouvent dépassés !
    Il y a 15 ans, un confrère consultant a conseillé plusieurs SSII sur des réorganisations dans le secteur informatique …alors qu’il n’avait pas lui-même de PC. Ce sont des savoir-faire complémentaires qui font la richesse.

  12. Voisard

    25 mars 2013

    Merci Jean-Philippe pour cet article. Il est préférable de parler de nos ressemblances avant nos différences. On travaille mieux ensemble ainsi.:-)

  13. génération Y : le web 2.0 de 7 à 77 ans | efficaciTIC

    14 mai 2013

    […] récent billet intergénération, apprentissage & numérique : le tiercé gagnant a fait l’objet de quelques commentaires unanimes pour dire (je résume) que la génération Y […]

  14. Richard BIGONNEAU

    31 mai 2013

    Tu n’as pas dit le mot, mon cher Jean-Philippe, bien que tu t’en sois approché beaucoup. Ce mot, c’est COMPAGNONAGE! J’exerce l’un des peut-être trop rares métiers -tu sais bien lequel- où cet exercice est indispensable à la qualité et la compétence des « nouveaux », car sans cette transmission du Savoir, on va au devant de très graves erreurs qui peuvent malheureusement conduire à l’accident. Et je peux témoigner qu’alors, dans ce cas particulier, il n’y a aucune fracture générationnelle. Il est vrai que je ne parle pas, en l’espèce, de techniques informatiques. Bien à toi. Richard

  15. intergénération, apprentissage &a...

    15 novembre 2013

    […] Le numérique n'est pas une ligne de fracture entre les générations, c'est un fantastique levier pour rapprocher les générations.  […]

  16. carnet de liaison numérique dans les CFA | efficaciTIC

    6 juin 2014

    […] Comme je l’explique régulièrement dans mes conférences, l’apprentissage est la plus ancienne des méthodes pédagogique qui ne se limite pas au livre de George Sand – Le compagnon du tour de France – et qui revient à l’ordre du jour pour toutes les formations, y compris dans les filières ingénieurs et écoles de commerce (voir la vidéo de mon billet : intergénération, apprentissage & numérique : le tiercé gagnant). […]

  17. Quand les X parlent aux Y des réseaux sociaux | efficaciTIC

    7 avril 2015

    […] des générations : les X & les Y ne changent rien à l’affaire (voir mon article intergénération, apprentissage & numérique : le tiercé gagnant, et la vidéo associée où j’expose ma version 2.0 de la fable  le chêne et le […]

  18. Quand les X parlent aux Y des réseaux sociaux

    24 septembre 2016

    […] des générations : les X & les Y ne changent rien à l’affaire (voir mon article intergénération, apprentissage & numérique : le tiercé gagnant, et la vidéo associée où j’expose ma version 2.0 de la fable  le chêne et le […]

  19. génération Y : le web 2.0 de 7 à 77 ans

    28 septembre 2016

    […] récent billet intergénération, apprentissage & numérique : le tiercé gagnant a fait l’objet de quelques commentaires unanimes pour dire (je résume) que la génération Y […]

Laisser un commentaire