gestion de l'information = avantage concurrentiel déterminant

Gestion de l’information = avantage concurrentiel déterminant

Quand on parle de technologies de l’informationIT » pour l’oncle Sam) et de son corollaire qu’est la gestion de l’information, on oublie trop souvent que c’est une fonction essentielle pour tous les acteurs économiques, à commencer par les chefs d’entreprises et à suivre par toutes les personnes qui interviennent dans la chaîne business. Cet enjeu existe depuis la nuit des temps et pour l’illustrer voici 3 cas appliqués :

  • les espions, déjà à l’époque de Jules César ils étaient indispensables pour avoir un avantage sur l’ennemi ;
  • la 2ème guerre mondiale eut été une autre histoire, si les anglais n’avaient pas eu connaissance d’un jeu de tables de bigrammes de la machine enigma ;
  • les délits d’initiés, dans le monde de la finance, sont la meilleure démonstration de l’intérêt qu’il y a à avoir la primeur d’une information …

Dans le cadre des formations que j’anime – et plus particulièrement pour la formation Outlook 2010 et ses différentes déclinaisons – je suis toujours surpris par la non-sensibilisation des participants à ce sujet. Rassurez-vous, après la formation, ils ont une toute autre considération pour cet enjeu 😉

Bien évidemment la gestion de l’information ne se limite pas à Outlook, même si Outlook est un des principaux silos (1) dans lequel on stock des informations de premier plan, dont paradoxalement l’annuaire contacts est un élément très important et trop souvent négligé !).

Voici d’autres silos (liste non exhaustive) qu’on peut utiliser quotidiennement pour faire sa veille business et gérer les informations qui nous intéressent :

  • notre PC,
  • notre mobile (iPhone, BlackBerry et autres),
  • l’Intranet de l’entreprise, ERP et autres CRM,
  • Google (silo gigantesque par nature, avec une multitude de silos associés type YouTube, iGoogle, Picasa, Google alerte, gmail, …)
  • Les réseaux sociaux
  • Les blogs (cf. flux RSS)
  • La presse en ligne
  • Wikipédia

Au-delà de la veille et de la gestion de l’information (voire de l’intelligence décisionnelle ou business intelligence « BI »), le partage des connaissances est une fonction majeure, et là les réseaux sociaux ont une importance capitale. Accessoirement : la veille est d’autant plus importante qu’elle est très utile pour stimuler l’innovation.

L’infobésité n’est pas une problématique récente. Mais avec la multiplicité des réseaux sociaux que l’on peut utiliser (Facebook, LinkedIn, Scoop.it, Twitter, Viadeo, YouTube, …) ça complique singulièrement la veille et la gestion de l’information. Mais là où la bonne gestion de l’information s’avère être une qualité, quand on a trop de canaux à gérer – qui chacun débordent d’infos – la gestion de l’information devient un handicap. C’est bien connu : trop d’info tue l’info, sans parler de la perte de temps générée… Accessoirement, bon nombre de ces réseaux sociaux inter opèrent. Autrement dit, quand par exemple vous publiez une info sur Twitter, elle peut être automatiquement rediffusée sur LinkedIn et/ou Viadeo, et réciproquement (dans ce cas présent, si quelqu’un vous suit sur LinkedIn, Twitter et Viadeo : il verra 3 fois la même information … ainsi vous contribuez à nourrir l’infobésité !)

Dieu merci des génies ont créé des outils pour faciliter la gestion de vos différents flux d’informations provenant de sources multiples : les tableaux de bord (cf. dashboard), dont voici quelques exemples :

Attention ! L’histoire de la gestion de l’info ne fait que commencer. Aujourd’hui, on est encore dans la gestion de l’info structurée : le big data (2) devrait faire partie de notre quotidien d’ici peu.

Si vous n’avez pas encore mis le pied à l’étrier de ces outils et je sais – pour y avoir été moi-même confronté comme tout le monde – que ce n’est pas simple… Je vous recommande, à minima, d’être curieux ne serait-ce que pour savoir si ces sources d’informations peuvent vous être utiles, et quels outils sont les plus appropriés à vos besoins… n’attendez pas que vos concurrents soient plus actifs que vous sur ce sujet…

Formations Outlook

 

  1. Silo, dans le sens silo de données informatiques
  2. Je vous invite à lire la définition de big data sur le dictionnaire de l’office Québécois de la langue française (mon référentiel dico-technologique, toutes spécialités confondues, avec traductions et définitions français-anglais !) .
    Henri Verdier a publié un article de vulgarisation à ce sujet :
    Big Data : Making sense at scale (déc. 2010)

3 commentaires : “Gestion de l’information = avantage concurrentiel déterminant”

  1. nathalie olivier

    29 août 2012

    Très juste, c’est aussi une partie importante de l’intelligence économique !

  2. Michel

    31 août 2012

    Merci pour vos précieux conseils !

  3. vidéo + humour = communication efficace | efficaciTIC

    4 septembre 2013

    […] Gestion de l’information = avantage concurrentiel déterminant […]

Laisser un commentaire